La « première à Treyvaux, canton de Fribourg

Home / Blog / La « première à Treyvaux, canton de Fribourg

Invitées à participer à la première représentation du théâtre musical « Couleurs Cachées », nous avons sillonné les routes de la campagne fribourgeoise pour arriver à Treyvaux, le village qui abrite le siège du mouvement ATD Quart-Monde Suisse, qui fête cette année les 50 ans de sa création.

Tout en nous réjouissant d’assister à cette première d’un spectacle ont nous connaissions le concept et les grandes lignes, nous nous attendions à une prestation dans le style de  ceux qui sont organisés par des troupes d’amateurs, pétris de bonne volonté mais limités par leurs moyens et une pratique occasionnelle.

Arrivées de très bonne heure dans la salle communale de Treyvaux, nous avons assisté à l’arrivée des spectateurs, à leur placement, déplacement et mouvements, à leurs échanges qui semblaient  n’en pas finir car tout le monde se connaissait et se retrouvait après une absence suffisamment longue pour donner à chacun l’occasion de faire le récit des événements récents de son existence ou de son quotidien. Les habitants du village, les écoliers et les lycéens étaient nombreux eux aussi car le mouvement ATD Quart-Monde est connu de longue date et jouit de l’estime des habitants de la région.  Tout cela nous confortait dans notre impression d’assister à un spectacle de fin d’année scolaire.

Il serait inconvenant de ne pas préciser que cette représentation inaugurale s’honorait de la présence d’une conseillère fédérale, Madame Simonetta Sommaruga et d’une conseillère d’Etat du canton de Fribourg, leur présence rehaussant la portée du spectacle. Leur arrivée a d’ailleurs mis fin au brouhaha ambiant.

Nous avons été surprises par la qualité de « Couleurs Cachées ». Nous qui nous étions préparées à un spectacle bon enfant, qui avait d’ores et déjà toute notre indulgence, nous nous sommes retrouvées spectatrices d’une démonstration remarquable de mimes, de danses, de chants multilingues au milieu de décors variés, acteurs et figurants tous habillés de costumes de scène somptueux, sobres ou chatoyants en fonction des scènes et des épisodes de l’histoire. Nous savions bien sûr que plusieurs professionnels avaient mis la main à la pâte : Jean-Marie Curti, chef d’orchestre et organisateur à l’enthousiasme communicatif, Colette Gérôme, auteure de l’histoire  sur laquelle s’est construit l’action, Michel Tirabosco, compositeur et interprète de la musique qui a magnifiquement rythmé le spectacle du début à la fin. Un spectacle  sans paroles mais dont on suit sans peine le fil conducteur grâce au jeu subtil des deux  mimes qui nous content une histoire toute en émotions.

Mais ce qui fait la force de ce spectacle, c’est la performance des acteurs et des figurants, tous les non professionnels qui ont participé à sa réalisation et à son élaboration pendant  plusieurs mois. Ces personnes ont révélé des capacités d’acteur qu’elles ignoraient, elles savent danser, chanter mais elles ne le savaient pas jusqu’à ce que leur soit donnée l’occasion de mettre en valeur leurs aptitudes, d’exercer leur créativité, de participer activement à un travail de groupe, un travail difficile, fait d’efforts, de constance, d’assiduité.

Ils étaient près de 40 sur la scène de Treyvaux. Au total ce sont environ 300 personnes qui auront ainsi participé à la réussite de ces 19 représentations de « Couleurs Cachées ».

Chapeau bas à Quart-Monde Suisse ! Chapeau bas aux artistes que Quart-Monde  a su gagner à sa cause ! Musique et Vie a été pleinement récompensée de son choix en faveur du théâtre musical « Couleurs Cachées »

print