Piano et violon

Home / évènement / Piano et violon
Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Piano et violon

mardi 27 juillet 2021

Musiciens

Maud Caillat, piano
Marc Tairraz, violon

Programme

Bach
Air de la Suite orchestrale BWV 1068 n° 3

Beethoven
Sonata n° 6 op. 30 en la majeur
Sonate n° 10 op. 96 en sol majeur

 

Les interprètes

 
Marc Tairraz

Violoniste et chef d’orchestre, Marc Tairraz commence enfant l’étude du violon. A neuf ans, il assiste à un concert de Yehudi Menuhin à la Fondation Gianadda qui sera l’élément déclencheur de sa passion. Cette révélation musicale l’incitera à s’investir dans son travail quotidien et à devenir violoniste professionnel.

C’est donc naturellement qu’il étudie plus tard au sein des Hautes Ecoles de Musique de Genève, Lausanne, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds où il a obtenu un diplôme d’enseignement HEM en 2004 et un diplôme de concert en 2007. Il a complété sa formation de musicien d’orchestre en effectuant pas moins de 150 services durant trois ans à l’Orchestre symphonique de Neuchâtel.

En 2009, il fonde et dirige l’orchestre Amati, un ensemble qui regroupe une soixantaine de musiciens amateurs à Lausanne. L’activité de l’orchestre les a amenés à se produire sur des scènes comme la cathédrale de Lausanne, le théâtre du Jorat, le théâtre de Beaulieu, le château de Chillon, le café théâtre Barnabé, la salle Paderewski, sans oublier la scène de l’auditorium Stravinski de Montreux avec la chanteuse Phanee de Pool.

Marc Tairraz a créé de nombreux liens avec des orchestres professionnels d’Amérique du Sud avec lesquels il a joué en soliste – le Concerto en ré majeur op. 61 de Beethoven avec l’Orchestre national du Paraguay, la Romance en fa majeur op. 50 de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Cusco. Il a également dirigé l’orchestre Caballito à Buenos Aires dans le Carnaval des animaux de Saint-Saëns. Dans le cadre des activités de l’Association de Juan Diego Florez « Sinfonia por el Peru », il a participé à la formation de professeurs de violon visant à faciliter l’accès aux cours pour les enfants défavorisés du Pérou et a joué en tant que soliste avec l’orchestre symphonique de Cusco.

Très impliqué dans ses activités pédagogiques, Marc Tairraz a suivi la formation musicale dispensée par des professeurs de la Juilliard school of Music de New York, selon le modèle de leur nouvelle pédagogie interactive. La classe de violon de Marc Tairraz se compose de 40 élèves, parmi lesquels certains ont continué une carrière professionnelle en passant par les conservatoires HEM et aussi l’école Menuhin.

Marc se produit et organise chaque année plusieurs dizaines de concerts avec différents orchestres ou ensembles musicaux. Il a interprété de nombreux concertos, dont ceux de Mendelssohn, Beethoven, Vivaldi, Corelli, Geminiani, Lalo et Saint-Saëns. Il a également joué le Double concerto de J-S Bach lors de deux concerts privés en solo avec Renaud Capuçon.

Enfin, il est le co-fondateur de l’entreprise Neo-Ebène qui propose des alternatives à l’utilisation de l’ébène dans certaines parties du violon, un bois à présent protégé.

 

Maud Caillat

Pianiste, compositrice et musicologue, Maud Caillat commence l’apprentissage de la musique dès l’âge de six ans. Elle entre ensuite à la Haute Ecole de Musique de Genève où elle obtient les diplômes de culture musicale, solfège, harmonie, contrepoint, orchestration, etc. En parallèle, elle étudie le piano à Paris avec Claudine Perretti, une ancienne élève d’Alfred Cortot et de Magda Tagliaferro qui lui transmet la tradition de l’école française et qui lui fait aussi découvrir d’autres approches pianistiques. Au Canada, elle participe aux masterclasses de Menahem Pressler, André Laplante et Robert Silverman grâce à une bourse d’études dispensée par le Centre d’Arts Orford.

Sur les encouragements du compositeur et pédagogue Marcel Bitsch, elle se consacre à la composition, ayant à son actif des œuvres telles qu’un Concerto pour piano et orchestre, des Portraits pour piano seul et une Fantaisie pour piano et orchestre.

Maud Caillat est lauréate de plusieurs concours internationaux et fondations dont le Zonta International en 2004 (bourse de soutien à une compositrice) et la Fondation Igor Stravinsky en 2012. A New York, elle a reçu en 2006 un Accomplished Musician Award au Concours de Composition de la IBLA Foundation et en 2013, elle a remporté un premier prix au Bradshaw & Buono International Piano Competition dans la catégorie duo.

Avec un répertoire qui va de Scarlatti à Bartók, Maud Caillat s’est produite en Suisse, France, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Etats-Unis et Canada. Elle a joué avec orchestre, dans des formations de musique de chambre ainsi qu’en récital dans différents festivals et salles de concerts : le Festival de musique d’Orford, le Ragusa Ibla Festival, le Festival Concertus Saisonnus, la Fête de la Musique, la Schubertiade d’Espace 2, le Festival d’été du Château de Coudrée ; le studio Ernest Ansermet, la salle Frank Martin, le Théâtre les Salons, L’Abri, le Hameau de Verbier, la salle Cortot, la grande salle de l’UNESCO, le Concertgebouw Recital Hall et le Carnegie Weill Hall.

Maud Caillat est docteure en musicologie de l’Université Lettres-Sorbonne (Paris IV) et chargée de cours dans cette même université, avec une thèse soutenue en 2017 intitulée : « Confrontation culturelle Est-Ouest pendant la Guerre froide par le biais du concours Marguerite Long (1947 à 1979) ». Ses activités académiques étant complémentaires à son métier de musicienne, Maud Caillat a achevé en 2013 la Fantaisie en ré mineur KV 397 de Mozart. Cette reconstitution, précédée par les 102 mesures originales du compositeur, est disponible sur Youtube et a fait l’objet d’une interview publiée dans une revue musicale new yorkaise A pianists’ roundtable.

En 2014, est paru un disque de piano à quatre mains qui couple la Sonate KV 521 de W.-A. Mozart avec la version de 1911 de Petrouchka de Igor Stravinsky. Au sujet de Petrouchka, le pianiste Désiré N’Kaoua a salué « le festival ininterrompu de couleurs chatoyantes » ainsi que « la vision intelligente, claire et équilibrée, qui ne néglige aucun détail et d’une fidélité absolue au texte ». Récemment, Maud a enregistré un nouvel album pour piano seul qui regroupe les Variations en fa mineur de Haydn, la Sonate en sol mineur de Fanny Mendelssohn et les Fantaisies op. 116 de Brahms. Sa sortie est prévue pour fin 2021/début 2022.

print

Détails

Date :
27 juillet
Heure :
12:30 - 13:30
Catégorie d’évènement:

Organisateur

Musique et Vie
E-mail :
info@musique-vie.ch

Lieu

Église Luthérienne
Rue Verdaine 20
Genève, 1204 Suisse
+ Google Map